Pages Menu
TwitterFacebook
Categories Menu

Earthworm Jim, de Tommy Tallarico

EarthwormJimAnthologyNom de l’album
Earthworm Jim Anthology

Compositeur
Tommy Tallarico

Équipe
Mark Miller, Christopher Beck, Danny Baranowsky, Protricity, Mazelude, The OneUps, Rayagon, Theodor « Undersky » Berg, Mical Pedriana, Tony Bernetich

Date
21 septembre 2006

Éditeur
Virgin Interactive

Développeur
Shiny Entertainment

Genre du jeu vidéo
Plate-formes

À voir aussi
Site Internet non officiel dédié à Earthworm Jim

Révisez vos classiques avec Earthworm Jim !
Tommy Tallarico aime la musique classique. Mieux, il vénère Beethoven, et a même accroché le buste du maître dans son salon. L’influence classico-romantique de Tommy semble donc logique, et des morceaux comme Poeta d’Advent Rising (à écouter dans notre médiathèque) montrent l’efficacité du compositeur dans cette atmosphère. Néanmoins, écouter la bande originale d’Earthworm Jim est toute autre chose. Les premières illustrations musicales du jeu remontent en 1994, date de sortie du premier Earthworm Jim sur les supports d’époque. L’ambiance est loufoque, underground, fun, mais vraiment loufoque. Il suffit d’énoncer l’histoire pour le comprendre (voir galerie d’images plus bas).

Jim, un ver de terre solitaire, aux allures de ver de terre comme on en trouve sous nos chaussures, se fait brusquement poursuivre par un corbeau, qui manifestement a oublié de prendre son dessert. La course-poursuite comme vous l’imaginez est d’une extrême intensité, et le sort de Jim semblait scellé face à ce monstre volatile. Mais détrompez-vous, car Jim parvient à semer son agresseur, et peut continuer à se promener dans la nature en mangeant de délicieuses feuilles vertes (et surtout à s’ennuyer profondément, soyons honnêtes).

A côté de ça, enfin dans l’espace quand même, Psy-Crow (le méchant de l’histoire) pourchasse un vaisseau ennemi qui lui a piqué un cyber costume. SON cyber costume. Le combat est engagé, et les chevaliers de l’espace règlent leur compte à coup de rayons lasers. Psy-Crow n’aimant pas vraiment l’intimidation, décide d’en finir avec l’insolent en déchargeant un super rayon laser de la mort qui tue. Le tir est calibré puisque le cyber costume s’en sort indemne, mais il part s’écraser au loin… sur la terre. Forcément le costume ne fait pas les choses à moitié, et s’écrase en plein sur Jim (le pauvre !). Le contact avec ce costume lui changera définitivement sa vie de mollasson et Jim deviendra Earthworm Jim !

Psy-Crow, qui ne l’entend pas de cette oreille, décide de retrouver Jim, qui lui est parti à la rescousse de la princesse « C’est-quoi-son-nom-déjà ? », emprisonnée par sa sœur jumelle qui l’a trouve trop belle à ses yeux.

Avec une histoire pareille, tout le pari pour Tommy Tallarico aura été d’adapter la bande son à l’esprit d’Earthworm Jim. On retrouve donc des musiques traditionnelles, polonaise ou encore italienne, mais aussi des compositions électroniques, très rythmées et accompagnée de sonorités ‘root’. Tommy fera un clin d’œil à Beethoven par une reprise de la Sonate au Clair de Lune, avec les premier et troisième mouvements.

L’album Earthworm Jim Anthology est une compilation d’arrangements, retraçant les différents épisodes où Tommy était amené à composer. La particularité de cet album réside dans sa collaboration avec les fans‘themselves‘, de la communauté OverClocked Remix. Plusieurs morceaux sont donc de la même composition originale, mais avec le point de vue artistique des fans en plus. Earthworm Jim Anthology n’est pas à écouter sérieusement du début à la fin, mais l’influence des années 80 tant par l’orchestration que par les mélodies, ainsi que le style décalé adopté par le jeu rendent l’écoute ludique et divertissante. Voilà donc un bon moyen de vanter la musique de jeu vidéo, sans avoir à déballer les grandes phrases mais en retournant aux objectifs de base du jeu vidéo, qui est d’amuser le joueur. Et ça tombe, la musique nous amuse aussi.

À propos du compositeur
Tommy Tallarico est devenu une icône de la game music. Sa détermination à promouvoir les musiques de jeux vidéo sous toutes ses formes à travers le monde, ainsi que son incroyable carrière musicale font de lui un compositeur respecté. Né le 18 février 1968 à Springfield aux Etats-Unis, il arrive dans l’industrie du jeu vidéo en 1991 et travaille pour Virgin Games en tant que musicien.
Voir la fiche complète de Tommy Tallarico

Liens externes
Site officiel de Tommy Tallarico

Tout le contenu présent sur cette page est soumis à des droits d’auteur, merci de les respecter.
Remerciements à Tommy Tallarico pour son aimable autorisation à diffuser ses musiques sur notre site.

Directory Wizard powered by www.polldirectory.net